Les boiteries de croissance

Les boiteries de croissance


Elles peuvent apparaître, disparaître ... se manifester sur le même membre ou migrer ... à froid, à chaud ... pas bien inquiétant puisqu'elles sont considérées comme étant une "étape" assez classique dans la croissance de notre chiot.





Oui mais NON !

Les boiteries de croissance ne devraient pas être appelées de la sorte car on a l'impression qu'elles sont "normales" et "attendues" alors qu'elles ne le sont absolument pas. Vous connaissez beaucoup d'enfants qui d'un coup se mettent à boiter ? "Nan mais t'inquiètes il grandit ..."


Il existe une multitude de pathologies génétiques ou non, juvéniles ou non, qui peuvent engendrer des boiteries. Elles peuvent avoir des origines diverses et variées :


- vasculaire

- génétique

- traumatique

- alimentaire

- parasitaire

- ostéo-articulaire

- musculaire

- corps étranger

- ...


Ok, alors on s'inquiète quand ?

Lorsque la boiterie dure plus de 48 heures ou lorsqu'elle apparaît de façon récurrente (même si cela ne dure que quelques minutes). Un chiot ne devrait pas boiter.


On fait quoi ?

On prend la température et on va vérifier les muqueuses, y a t'il un phénomène douloureux => RAS ? => Ostéopathe.

Un des trois éléments est positif => Vétérinaire.

Si après 4-5 jours suite à la visite chez l'Ostéopathe il n'y a pas d'améliorations => Vétérinaire.


Le Vétérinaire va vraisemblablement vouloir faire des radiographies (et sous différents angles), pompe à fric ? Non ... pour lui c'est le seul moyen d’objectiver certaines pathologies locomotrices et d'ajuster un traitement. Souvent la visite est repoussée et nous nous retrouvons avec des gros dégâts qui auraient du/pu être évités.


Bref les boiteries de croissance ne sont pas anodines ...


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout