top of page

Les blessures







Aujourd’hui nous allons parler blessure … (youpi !)

Les blessures sont la hantise de tout propriétaire de chien et encore plus lorsqu’il est d’utilité.

Vendredi dernier, lors de la dernière sortie du soir avant le concours du WE, Splash tombe dans un regard assez profond. La chienne ne pose plus son postérieur droit et tout de suite tout s’enclenche rapidement dans ma tête (mon panic Monster surtout … je vous en reparlerai de celui là). On marche un peu, je manipule, je masse … la nuit passe. Le lendemain le postérieur est posé mais très fragile.

Alors que faire dans ce cas là ? Ne pas faire le concours … oui ça c’était assez évident. Aller chez le vétérinaire, ostéopathe,également mais dans la gestion du chien ? Combien de temps d’arrêt ? Doit on continuer une activité ciblée ?

Je vois énormément de chien blessés ou post blessure au cabinet et bien souvent c’était tellement prévisible, hors traumatisme évidemment. Des chiens un peu « bancales », qui « boitouillent » régulièrement …on bricole, on tente de colmater on se proclame vétérinaire en gérant les anti-inflammatoires/ anti-douleurs, une liste de compléments aberrant , ou des animaux qui ont un problème de structure mais aucune prise en charge autour de celle ci … et un jour ô étonnement … cela pète ! Pas d’chance quand même … Enfin bref ceci est un autre débat … Encore hier j’ai reçu une femelle berger allemand de 6 ans qui avait une différence de 8 cm entre les deux cuisses, s’il n’y a pas une gestion et prise en charge de la chienne autour de cette problématique là, une blessure grave va apparaitre … c’est mathématique.

« Mon chien est blessé, repos total »! Bravo c’est la meilleure façon d’avoir des problématiques chroniques par la suite. Pour cicatriser le chien a besoin de vasculariser ses structures et pour ce faire le mouvement est essentiel. Autre point et peut être le plus important de l’article : pour un jour d’arrêt, vous allez avoir besoin de 4 jours d’entraînements spécifiques pour pouvoir aspirer à retrouver les structures pré blessure. Donc si « repos » d’un mois … vous en avez pour 5 mois d’arrêt complet de l’activité, avant de retrouver le niveau structurel du chien avant blessure. L’arrêt de l’activité traumatique est évident et pour une durée de 3 semaines minimum qui va correspondre à une cicatrisation « légère » des tissus mous. Mais le chien doit rester actif avec une maitrise de l’activité.

Voici comment l’on devrait s’organiser lors d’une blessure (hors fracture, opération).

1- Poser un diagnostic (et pas par une nana de communication animale ... un vrai SVP) + traitement envisagé

Pas de jardin Pas de jeu Pas de saut Pas de liberté Pas d’activité traumatique Complémentation parfois intéressante (oméga 3 + vitamine C, ou autre)

Le chien doit être baladé tous les jours, idéalement en harnais de traction/longe la durée et la fréquence sont à voir avec un pro de la santé animale.

2- 3 semaines post blessure

3 semaines post blessure, on fait un point et on organise gentillement la reprise. Car oui il y a eu des compensations , des modifications d’appuis, des fontes musculaires. Dépendant de la problématique, on peut se permettre de relâcher le chien en balade mais UNIQUEMENT après 10 minutes de laisse. C’est à ce stade qu’on crée un bilan structurel de l’animal et avec un physiothérapeute (vétérinaire) ou ostéopathe formé à cela … uniquement ! Des exercices spécifiques qui vont catalyser la reprise avec un action ciblée.

3- Une fois les structures prêtes : reprise de l’activité classique de façon graduelle.

Ne vous inquiétez pas, Splash va très bien. Mais je ne prends aucun risque, et on va laisser le temps aux structures pour une reprise optimale dans un mois.

N’hésitez pas si questions vous avez,

Fanny Walther OA471

#aregsheepdog