top of page

Utilisation de levures pour des troubles intestinaux chez le chien

AREG TeC - Areg Technologies and Connections


L'utilisation de la levure Saccharomyces boulardii pour traiter les troubles intestinaux chez est bien documentée. Les probiotiques, comme cette souche, sont considérés comme bénéfiques pour la santé intestinale. Des concentrations en levure adaptées aux chiens sont données en fonction de leur poids, basées sur le principe de l’utilisation des données humaines par approche allométrique. Bien que la levure de bière puisse être une alternative plus économique, S. boulardii reste la meilleure option en raison de son efficacité démontrée et de sa tolérance à l'acidité gastrique. Des informations sur les produits contenant S. boulardii sont également fournies pour faciliter le choix des propriétaires de chiens.

Les bienfaits de l'utilisation de levures et de bactéries dans les maladies inflammatoires de l'intestin ont été démontrés chez l'homme et l'animal. Les bactéries et les levures sont des organismes vivants, appelés probiotiques, et sont définis comme de "bons microbes" pouvant avoir un impact positif sur notre santé. Il ne faut pas les confondre avec les prébiotiques, qui sont en quelque sorte la nourriture des probiotiques. Les légumes, les fruits, les noix, les graines ainsi que les légumineuses comme les haricots et les lentilles sont des prébiotiques qui, comme nous le savons, sont également essentiels pour notre santé, en particulier pour l'apport en fibres.

Depuis quelques années, la Société Mondiale de Gastro-entérologie émet des recommandations concernant les traitements pré et probiotiques (https://www.worldgastroenterology.org/guidelines/probiotics-and-prebiotics). Cette société évalue régulièrement les résultats ainsi que la solidité des protocoles des diverses études cliniques réalisées dans le monde. Elle établit des niveaux de preuve basés sur des données probantes concernant les avantages d'un traitement en réponse à la question "Cette intervention est-elle utile ?" Ces travaux peuvent être utilisés en combinaison avec des études de référence chez le chien pour formuler des recommandations plus précises, non seulement pour nous, mais aussi pour nos animaux.

Dans cet article, nous souhaitons mettre l'accent sur une levure en particulier, Saccharomyces cerevisae variété boulardii (S. boulardii). Elle est recommandée pour de nombreux troubles intestinaux, tels que le traitement de la diarrhée aiguë chez l'adulte, ainsi que les diarrhées associées aux antibiotiques. Elle est également documentée pour le confort intestinal et la régulation des troubles intestinaux. Son mécanisme d'action est multiple, principalement anti-inflammatoire et régulateur des bactéries intestinales, y compris certaines particulièrement nuisibles. Cette souche ne fait pas partie de la flore intestinale humaine normale. Elle met 3 à 5 jours pour atteindre des concentrations stables dans l'intestin et le même temps pour disparaître après le traitement. Son effet régulateur nécessite du temps pour s’établir en particulier après des traitements antibiotiques.

Dose active de S. Boulardii

Afin de faciliter les comparaisons entre les différents produits, nous allons utiliser dans cet article la notion d’ "UFC" (Unité Formant Colonie) et la désigner par le nombre de levures ou d'organismes présents dans la préparation. Nous traduirons cela en dose si possible selon les produits disponibles dans nos recommandations.

Le nombre de levures minimales recommandées chez l'homme dans le cas de la diarrhée est de 10 milliards d'UFC (Unité Formant Colonie), soit 10 milliards de cellules administrées en deux fois par jour. Dans des cas extrêmes de diarrhées, ces concentrations peuvent être augmentées ponctuellement à 15 à 20 milliards de levures. Pour les cures de confort intestinal, une concentration de 5 milliards par jour est recommandée. En ce qui concerne la durée, il y a débat. Compte tenu de son mécanisme d'action, de la durée de mise en place, une cure d'un mois est recommandable pour la diarrhée, et de 3 mois pour améliorer le confort intestinal, en particulier dans le cas de colopathies. Dans tous les cas, cette souche étant plutôt résistante aux acides de l'estomac et aux antibiotiques, il est envisageable de l'associer à des traitements médicamenteux (ex . antibiotiques, inhibiteurs de pompe à protons), à l'exception des antifongiques (derivés azolés ex . posaconazole) .

Comment peut-on adapter ces doses humaines au chien ?

On peut faire une première estimation en appliquant le principe de l'allométrie (https://www.sciencedirect.com/topics/nursing-and-health-professions/allometry), qui décrit comment les caractéristiques des créatures vivantes changent en fonction de leur taille. Ce principe s'applique à de nombreux organes et montre une relation entre les espèces en fonction du poids du cerveau, du foie, de la surface corporelle, de la durée de vie, etc. Il est très utile pour ajuster les doses entre les espèces, car une simple règle de trois n'est souvent pas applicable. On sait que la masse du microbiome augmente avec la taille de l'animal, et on peut utiliser le facteur allométrique de la surface corporelle (0.67 pour les puristes) pour adapter les doses recommandées pour l'homme aux chiens. L'équivalent de la dose active chez un chien de 15 kg serait d'environ 350 millions de cellules de S. boulardii par jour. Cette estimation permet d'approximer une concentration potentiellement active avec un mécanisme d'action similaire. Une étude clinique a été réalisée chez le chien avec S. boulardii (Vet Rec . 2018 Mar 3;182(9):258. doi:10.1136 /vr.104241.) en utilisant des doses de 1 milliard de cellules par kg toutes les 12 heures, ce qui équivaut à 30 milliards de levures par jour pour un chien de 15 kg. Cette étude a également montré la bonne tolérance du chien à la supplémentation en S. boulardii.

Y a-t-il des alternatives à S. boulardii ?

Saccharomyces boulardii est une variété de l'espèce Saccharomyces cerevisiae, la levure de bière active bien connue. On peut se poser la question, pour des raisons de coût, de substituer S. boulardii par de la levure de bière. Des études ont montré que S. cerevisae en supplémentation pouvait avoir des bénéfices sur l'intestin à des doses de 84 milliards de cellules vivantes par jour (Microorganisms, 2023,11,506). La levure de bière active montre également des bienfaits sur l'intestin à des concentrations de 22 milliards de cellules en 4 à 6 gélules par jour. D'autres essais cliniques réalisés avec S. cerevisae chez le chien ont utilisé des concentrations allant de 1 milliard de CFU/kg à 10 milliards de cellules par chien deux fois par jour.

Conclusions :

Malgré les allégations de santé concernant S. cerevisae, nos recommandations penchent en faveur de l'utilisation de la souche S. boulardii, ayant démontré son efficacité dans des protocoles bien validés et solides. De plus, sa meilleure tolérance à l'acidité gastrique est un avantage certain, car en plus de la quantité administrée, il faut également prendre en compte les micro- organismes vivants et bénéfiques qui atteignent la cible intestinale. Cela n'enlève rien aux propriétés de la levure de bière pour ses apports en vitamines et minéraux. Une forme gastrorésistante de levure de bière active pourrait être un avantage, car la sensibilité au pH gastrique reste un point négatif. En ce qui concerne S. boulardii, une simple recherche de "SACCHAROMYCES BOULARDII CNCM I-745" vous donnera le choix entre des produits recommandés chez l'homme et ses différents génériques. Exemple & d’un traitement mensuel à 8 à 9 euros - https://lc.cx/E7K1W7.

Pour le choix des concentrations à administrer, nous recommandons des formulations contenant environ 1 à 1.5 milliard d'UFC par gélule et des doses généralement commercialisées à 200 ou 250 mg. Selon les données de tolérance, on peut estimer que ces formulations conviennent pour traiter les chiens pesant jusqu'à 30 kg en une seule prise pendant le repas. Au-delà de 30 kg, il est possible de doubler les concentrations ou d'utiliser une forme gastro-résistante disponible à 10 milliards de levures. https://lc.cx/dHLZnQ - exemple& de traitement mensuel à 9 euros .


- Les exemples et les prix des produits sont donnés à titre indicatif, le marché étant très diversifié beaucoup d’options sont disponibles

Bernard Walther – Chief Scientific Officer (CoS) AregTeC


509 vues0 commentaire

Comments


bottom of page