Les omégas 3

Article santé n°1 PHYVEOS partenariat entre la Docteure Vétérinaire Eléonore Canitrot (oui c’est son vrai nom !) et Fanny Walther d’AREG Animalcare.

Soucieuses de vulgariser un maximum de données concernant la santé animale et notamment canine, voici un premier article sur la complémentation en Oméga 3.

Omega 3




Définition : Les omégas-3 sont des acides gras essentiels. Ils sont dits essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par les mammifères.

Les 3 acides gras omégas-3 majeurs sont l’acide linolénique (ALA), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). L’ALA est essentiellement retrouvé dans les noix et légumineuses telles que les noix, le lin, le soja et le colza. L’EPA et le DHA sont retrouvés dans les produits d’origine animale maritimes, tels que les poissons gras (saumon, thon, maquereau, anchois…) et le krill.


Rôle et intérêt des omégas-3

-Rôle anti-inflammatoire général :

Pour simplifier, on dira des omégas-3 qu’ils orientent l’organisme vers un état anti-inflammatoire, tandis que les omégas-6 l’orientent vers un état pro-inflammatoire qui favorise donc un état inflammatoire. Nous parlerons dans la suite de l’article essentiellement des omégas 3.

-Rôle de soutien de la fonction locomotrice (arthrose)

-Rôle dans la gestion de l’épilepsie essentielle

-Rôle dans la gestion des troubles dermatologiques

-Rôle anti-tumoral

-Rôle sur la lipémie (Teneur du sang en lipides totaux (cholestérol et ses esters, triglycérides, phospholipides et acides gras libres).

-Rôle sur la fonctionnalité des récepteurs et canaux ioniques (contenus dans les récépetrus membranaires des reins par exemple)

Sous quelle forme les utiliser ?

En théorie, l’ALA retrouvé dans les produits végétaux (et notamment les huiles végétales évoquées précédemment) peut être converti en EPA et DHA par réaction chimique (désaturation). Cependant, ce mécanisme est peu efficace chez les mammifères et notamment chez les chiens et les chats, leur pauvre équipement enzymatique rendant l’utilisation d’ALA très peu efficace.

Pour supplémenter un régime en omégas-3, l’huile de poisson est donc plus appropriée et efficace comme source d’EPA et DHA.

Dosage

Dose quotidienne en cas d’arthrose : 150 mg/kg/j pour un chien de 20 kg, 3000mg soit 3grammes

Entretien : 45 mg/kg/j minimum pour un chien de 20kg, 900 mg

Toxicité et effets secondaires ?

Troubles de la coagulation : thrombopathies

Troubles gastro-intestinaux

Difficultés de cicatrisation

Peroxydation des graisses

Exposition aux toxines (métaux lourds)

Prise de poids

Altération du système immunitaire

Contrôle de la glycémie et sensibilité à l’insuline

Interactions médicamenteuses

-> Effets secondaires dose-dépendants

-> Limite de sûreté max : 2800 mg/Mcal ⇔ 370 mg/kg/j chez le chien.


Quel produit ?


​Dose pour chien de 20 kg : 900mg

Pour chien avec arthrose 20 kg : 3000mg

Marque

Composition

Prix

Miloa oméga supp

600mg d’oméga 3/ capsule

1 capsule molle contient 1000 mg d’huile de poisson dont 350 mg EPA et 250 mg DHA

Gélatine

Glycérine

Antioxydant : D-alpha-tocophérol (Vitamine E) : 11,2 UI

50 euros pour 60 capsules

900 mg oméga 3 / capsule

Omégas 3 à 90% : 1000 mg (EPA : 46% + DHA 38%) + Tocophérol 4 mg

14 euros pour 28 comprimés

Krill nourrir comme la nature

Soit 115mg d’oméga 3 /capsule

Par capsule de 500mg

x. Acides gras omega 3 totaux : 115mg