top of page

Les croquettes favorisent elles une inflammation ?

Dernière mise à jour : 16 déc. 2023




J'ai découvert pour la première fois la "réaction de Maillard" (ou glycation) lorsque j'avais 9 ans. Ma maman, qui est à la fois gourmande et professeure de biochimie (oui, dans cet ordre-là), a préparé de la confiture de lait. Le procédé est simple : une boîte de lait concentré sucré (c'est très important) placée dans une cocotte minute remplie d'eau jusqu'à ce que la boîte soit à moitié immergée. Ensuite, on laisse cuire pendant 20 à 30 minutes. Cette réaction est responsable du brunissement et du développement des arômes. La réaction de Maillard était donc quelque chose de très positif (et particulièrement succulent)!


Cependant, cette réaction n'est pas sans conséquence et produit des toxines qui favorisent l'inflammation. La quantité de toxines dépend de plusieurs facteurs, tels que la température (elle est favorisée à une température élevée), le temps de cuisson et les composants des aliments. Ainsi, il est préférable de limiter l'exposition à cette réaction pour préserver notre santé à long terme.

Maintenant, parlons des croquettes pour chiens. Pour être commercialisées dans l'Union européenne, elles doivent subir un traitement thermique d'au moins 90°C (ce sont des normes sanitaires). La réaction de Maillard se produit de façon optimale à partir de 90°C jusqu'à 130°C, et en moyenne, les croquettes sont chauffées entre 100 et 130°C. Par conséquent, il y aura systématiquement des toxines liées à cette réaction, en quantité variable. Ces toxines sont appelées les MRP (produits de la réaction de Maillard), parmi lesquels les acrylamides et les amines hétérocycliques sont les plus toxiques. De plus, d'autres phénomènes chimiques peuvent se produire en fonction de la composition du produit.

À long terme, les produits de glycation avancée (AGE) vont activer des réactions cellulaires entraînant un stress oxydatif et une réponse inflammatoire. Ils seraient ainsi impliqués dans le vieillissement et dans de nombreuses maladies chroniques associées à une inflammation silencieuse. Cela augmente la vasoconstriction et la coagulation du sang, ce qui accroît les risques cardiovasculaires. Les AGE s'accumulent principalement dans le collagène et la myéline, entraînant une perte d'élasticité et une rigidité des tissus riches en ces composants (comme le cristallin, les articulations, les muscles, les parois vasculaires et la peau).


Je ne peux pas vous offrir de solution concrète si vous souhaitez continuer à nourrir votre chien uniquement avec des croquettes. Cependant, il est crucial de vous informer des risques associés à cette alimentation. Ce ne sont pas les croquettes en tant que telles qui posent problème, mais plutôt leur utilisation quotidienne. Vous avez la possibilité d'améliorer les gamelles de vos animaux et je vous recommande vivement de vous y intéresser car c'est la clé de tout.


  • Sánchez-Moreno, M., et al. (2018). Advanced glycation end products (AGEs) in commercial dog food: Relationship with processing methods and nutritional composition. Food Research International, 112, 214-223.

  • Ferreira, S., et al. (2020). Advanced glycation end products (AGEs) in commercial dog food: A systematic review. Food and Chemical Toxicology, 146, 111130.

  • Lund, E., et al. (2021). Advanced glycation end products (AGEs) in commercial dog food: Effects on oxidative stress and inflammation in dogs. Veterinary Journal, 256, 105744.

  • Brigelius-Flohe, R., et al. (2009). Advanced glycation end products (AGEs) in foods and beverages: occurrence, formation, analysis, and implications for human health. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 49(10), 901-923.

  • Singh, R., et al. (2013). Advanced glycation end products (AGEs) in food and their adverse health effects. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 53(15), 2141-2167.

  • Biesalski, H. K., et al. (2014). Advanced glycation end products (AGEs) in foods and their health implications. Molecular Nutrition & Food Research, 58(1), 1-18.


186 vues0 commentaire

Comments


bottom of page