Rechercher
  • F.Walther

Le border collie cet athlète incompris

Vif , intelligent , sportif ,obéissant, très interactif , très attaché à son maître... toutes ces qualités expliquent que des personnes d’attentes très différentes puissent être intéressées par ce type de chien.


Cependant, il s’avère que les refuges accueillent un nombre croissant de border collie. Cet article va tenter d’expliquer les raisons de cette évolution en vous informant le plus objectivement possible sur ce chien si particulier afin d'éviter les abandons et/ou les troubles du comportement …

En tant qu’éducateur canin , je reçois régulièrement des propriétaires de border en détresse qui ont développé des tocs, des comportements agressifs pour palier un quotidien hypo ou hyper stimulant.



Think border , live border = Pense border , vit border ...

Le border collie est LE chien de troupeau par excellence. En effet c'est la seule race sur les 342 référencées, pour qui la confirmation (LOF) passe uniquement par une épreuve de travail.


Il montre très jeune un comportement caractéristique de prédation sur les jouets, les congénères, les autres animaux , les voitures , les vélos , les joggers, …. tout type « d’objets » en mouvement dans le seul but de les contrôler. Si le chien ne fait pas preuve de cet atavisme, ce n’est pas un border collie . Il est vrai qu’il existe une lignée beauté dépourvue d’instinct, mais elle ne peut pas véritablement être rattachée au border collie (C’est comme le canadry dry : ça ressemble à l’alcool , c’est doré comme l’alcool … mais ce n’est pas de l’alcool).


Il n’est possible de satisfaire aux instincts d’un véritable border collie que par le troupeau, pour la simple raison qu'il a été sélectionné depuis plus de cent ans pour cette utilisation.

Je vous vois déjà venir : « c'est faux, un border peut très bien être heureux sans troupeau avec une dépense mentale et physique quotidienne suffisante ». Pour répondre à cela j’emprunterai une citation de Jean Piacentino :


« S’il n’est pas exact de prétendre que le besoin de travail du Border ne peut être satisfait qu’au troupeau, en revanche il est indéniable que pour un chien qui dispose d’aptitudes génétiques en la matière, seul le troupeau permet le plein épanouissement…. On peut « soûler » un Border de promenades, de courses, de sauts, etc. : selon le cas et la manière dont cela est fait, on le détend, on le fatigue ou on le stresse, mais c’est véritablement par le troupeau qu’il trouve la plénitude de son équilibre ».




Le border , cet hyper-actif !


Souvent j'entends des remarques de ce genre « Un border collie ? Tu dois passer ta vie à le défouler ! » Euh… non, pas vraiment. Mes chiens font partie de mon quotidien, je leur demande donc avant tout de s'adapter à mes activités. Selon mon emploi du temps ils peuvent tout aussi bien être en concours troupeau, en démonstration , en chenil , en cage dans la voiture , que sur le canapé les quatre fers en l'air.

En fait c’est un faux hyperactif (pour rappel l'hyperactivité est une maladie). C’est la surstimulation qui le rend très demandeur! Plus vous sollicitez vos chiens, pensant les fatiguer ou les occuper, plus ils auront besoin d’être sollicités, c’est un cercle vicieux.

ATTENTION il n'est cependant PAS un chien de compagnie pour autant. Bien sûr cela ne signifie en aucun cas qu'il n'est pas en capacité de s'adapter à la vie en maison, aux enfants…… Cela implique simplement que l’on ne peut pas le cantonner à ce rôle. S'il ne peut pas exercer ses talents en troupeau, il va trouver un exutoire, c'est inscrit en lui vous n'y pouvez rien … et lui non plus. Combattre cela serait une hérésie.


Pourquoi cet engouement ? « Brain before beauty » [Les lignées travail]


Pourquoi ce chien est-il devenu le chien de sport par excellence ?

Force est de constater que, en plus de sa polyvalence, c'est un chien de travail qui a un réel « will to please » (envie de plaire , travailler) donc très facile à entraîner .

A l'instar du border collie on retrouve ces traits de caractère dans de nombreuses races qui comprennent également des lignées travail comme les goldens , les labradors , les bergers allemands , les cockers , les bergers australiens… Ces lignées se distinguent des lignées beautés par un physique et mental adapté à leur utilisation.

Leur confirmation n’étant basée que sur des critères morphologiques , la plupart des chiens issus de lignée de travail sont ajournés donc méconnus du grand public.


Les leçons à en tirer

De plus en plus de personnes sont attirées par des chiens de sports. Ne trouvant pas ce qu’elles recherchent chez la plupart des races sélectionnées sur des critères esthétiques , elles se retournent vers le border collie.





Malheureusement, même si ce dernier excelle dans la plupart des disciplines sportives , s’il ne peut exercer ce pour quoi il a été sélectionné initialement , le troupeau, il a tendance à développer des troubles comportementaux.

Ils sont sans conséquence aux yeux de la plupart des propriétaires puisque acceptés comme la norme .Pour eux un border collie est naturellement un chien , surexcité , craintif, obsessionnel , toujours demandeur …Il faut bien être conscient qu’en fait le chien développe une stratégie pour tromper son manque et que cela traduit un réel mal être.


Il pourrait être intéressant de transposer le mode de sélection et de confirmation du border à d’autres races en tenant compte des aptitudes propres à chaque chien ou de créer une race apparentée au border sans l'instinct au troupeau. Ceci permettrait de contenter un plus grand nombre de personnes : celles désirant uniquement des chiens de compagnie, celles voulant travailler au troupeau, celles voulant pratiquer des sports canins , celles voulant chasser ….


Caninement votre,


Fanny Walther

3,463 vues

Du lundi au samedi (sauf pour les urgences ostéopathiques assurées 7j/7) de 9h00 à 19h00    06-17-39-30-24         walther.fanny@gmail.com      © 2023 By Fanny Walther AREG