Expliquer n'est pas excuser



Expliquer n'est pas excuser ...


Il y a quelques jours nous avons eu une discussion forte intéressante avec une amie concernant la réactivité canine.





Longtemps je n'ai presque travaillé que cela et si les casses têtes et jeux de logiques sont mes "dadas", je suis à ce jour un peu "fatiguée", non pas par les chiens ... mais par les excuses récurrentes et quasi systématiques des propriétaires.


Expliquer n'est pas excuser cela devrait être une ligne de conduite, j'ose même ... une maxime. On peut expliquer des comportements "déviants", "indésirables", "non adaptés" (à manier avec des pincettes car nous sommes très subjectifs quant à nos attentes et exigences personnelles) , que cela soit chez les humains comme chez le poisson rouge (il doit bien en avoir ce petit malotru) mais certainement pas les excuser ... Ils sont tolérables le temps de la rééducation mais ne devraient pas être excusables sur le long terme !


Pourquoi ? Car lorsqu'on excuse, on a pitié et on avance plus ... on accepte la situation, on se résigne. La résignation et le poil dans la main sont deux pathologies à combattre


La réactivité canine est devenue monnaie courante de nos jours. Congénères, environnements, humains ... en même temps de nouvelles approches ont vu le jour, plus scientifiques, plus "positives", le chien doit être plus "libre" et ce sont des BONNES choses. Mais malheureusement tout ce contexte nous fait oublier quelque chose : le respect. Oulalala attention, je ne parle de hiérarchie, d’alpha, de dominance, de théories obsolètes qui sont encore bien trop véhiculées ... je parle simplement du respect que j'ai pour mes chiens et vice versa mais également du respect pour les autres personnes qui vont interagir dans l'environnement de manière plus générale.


"Tu comprends mon chien est réactif" Euh ... plait il ?! Donc si TON chien est réactif il doit venir ruiner mon environnement et celui de mes chiens ? NON. Vous avez un chien réactif ? Plutôt que de vouloir théoriser sur le pourquoi du comment de cette réactivité canine, travaillez la, ne perdez pas du temps en faisant de la branlette intellectuelle ! Entourez vous de professionnels (éducateur, comportementaliste, ostéopathe, sophrologue, véterinaire ... ce que VOUS voulez) qui vont vous donner des outils pratiques pour :


1- Réduire les tensions (travail immédiat)

2- Assouvir les besoins physiologiques de votre chien (cause n°1 de la réactivité)

3- Remettre la valorisation au cœur de votre relation (la confiance et l'apaisement restent les deux clés à mon sens)

4- Progresser (même s'il va y avoir des hauts et des bas)


N'attendez pas que cela dégénère...prenez les devants ! Ne vous amusez pas d'une situation si derrière cela va causer des dégâts ...


Et par pitié ... plus jamais de ... "mais tu comprends mon chien est réactif" car ... expliquer n'est pas ... enfin vous avez compris ...

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Une scène quotidienne qui j’avoue rend les débuts de journée vraiment sympa … et qui vient me rappeler la raison pour laquelle j’ai des chiens … car ils sont une valeur ajoutée à ma vie. Il n’y a pas