Semaine 2
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6

SEMAINE 2

Avant de commencer cette semaine, j’aimerais que vous filmiez tous vos entraînements. Vous verrez l’utilité fin de cours.

VI - Position de consentement partie 1

 

Le chin rest

Le but du Chin rest est d’amener une introduction à la position du consentement
 Le principe est de donner l’opportunité à l’animal de coopérer en lui permettant de donner un signal favorable ou non avant toute manipulation ou comportement, en nous signifiant :

– lorsqu’il est prêt à commencer, ou à continuer

– lorsqu’il a besoin de faire une pause
 – lorsqu’il veut arrêter

il pourra par la suite être utilisé en « comportement on ». (que vous allez voir également cette semaine).

Cette semaine nous allons nous focaliser sur trois étapes

Étape 1 : Via la main
On amène l’animal à poser son museau dans notre main

Etape 2 : Main Sur un support

Etape 3 : Sur le support, idéalement vous pouvez diversifier dès à présent les supports : sur votre genou, sur un siège, sur un coussin ...

 

Plus la diversification va être rapidement introduite, plus facilement le comportement va pouvoir évoluer et s’ancrer.

Chin Rest

VII - Votre attention SVP

Vous vous demandez peut être pourquoi nous parlons attention ici ? Car nous allons introduire le principe de choix via cet exercice qui sera en plus double benef pour votre duo.

De plus la concentration est quelque chose qui se travaille, plus vous aller muscler sa concentration (et la votre), plus vous serez à même d’obtenir des résultats dans votre travail en soin coopératif. C’est également un excellent exercice de transition ou pour faire une pause dans le circuit prévu. Cela permet de jauger l’état émotionnel du chien et c’est assez idéal en patientèle.

Pour cet exercice si vous possédez un snuffle mat, ce sera un plus. Autrement vous poserez les friandises à terre ou sur une serviette/tapis.

L’objectif de l’exercice est de commencer la séance chien au repos : en cage, dans son panier, dans une autre pièce et d’aller lui ouvrir. Vous aurez préparé votre séance de la sorte

1- Un endroit confortable pour que vous puissiez vous asseoir

2- Un endroit où disposer les friandises à vos pieds, vous allez y déposer une 10 aine de friandises

3- Ouvrez au chien et allez vous installer

4- Le chien va manger les friandises

5- Au moment où il relève la tête, cliquez/sifflez/vocalisez et redonnez lui la friandise sur le snuffle

Pourquoi ? En fait ici, nous sommes entrain de créer un vrai choix, celui de s’auto- apaiser en reniflant et mangeant ou celui de vouloir interagir avec nous. Lorsque le chien choisit l’interaction il est automatiquement re-renforcé à faire ce qui est le plus confortable pour lui.

Le choix se réalise sans pression d’aucune des deux parties. Ici il n’y a pas de réels objectifs puisque le chien peut

1- Partir

2- se renforcer à renifler

3- interagir

4- ou toute autre option !

Filmez chacune de vos séances maximum 3 minutes et comparez la première et la dernière, vous allez voir c’est bluffant !

Snuffle

ACCLIMATATION :

 

L’acclimatation nous permet de jauger le bien être émotionnel du chien dans un nouvel environnement. Lorsque les chiens arrivent au cabinet, je demande à ce que systématiquement ils soient lâchés et puissent s’approprier les lieux. Au préalable et comme j’habite dans la campagne, nous allons nous promener avant d’entrer dans le cabinet cela va éviter:

  • -  Les pipis de stress et marquages compulsifs

  • -  Voir le chien marcher et évoluer sans tension

  • -  Me voir dans un autre contexte que celui de la séance, je fais beaucoup de chiens réactifs et c’est un plus énorme !

  • -  Faire les besoins car une séance sans les avoir fait n’est absolument pas agréable

Capture d’écran 2021-03-01 à 10.34.24.pn
Acclimatation

D’ailleurs SVP, pensez à balader vos chiens AVANT la séance. Ne pas penser au pipi/caca à retenir est un vrai confort.

Le principe est extrêmement simple. Vous allez entrer dans une pièce (au début nous allons la réaliser à l’intérieur) et vous allez lui laisser la possibilité de renifler dans la pièce. Vous êtes immobile. Lorsque le chien vient à vous -> vous récompenser dans la gueule.

Vous reculez ensuite de quelques pas et déposez quelques friandises au sol , si le chien mange la friandise et vient à vous vous. rerecompensez dans la gueule en créant une boucle. Si jamais le chien ne mange pas la friandise ou la mange et cherche à prendre de la distance ou émet des comportements d’anxiété ou de stress, vous restez immobile.

 

Ces deux premiers exercices seront à mettre en place de façon assez rapide par la suite. Je vous conseille de systématiquement en mettre au moins un en place avant de commencer votre séance. Et puis ... quoi de bien pour accueillir un chien sur la table d’ostéopathie qu’un snuffle bien garni ??? (citation serbo-croate bien connue).

Exercice n°3 : Start button = comportement On

Comportement « On », sont des comportements que nous allons mettre en place pour être sur que le chien est d’accord pour commencer la séance. Généralement pour sa mise en place c’est le chien qui va proposer un comportement « On ». Nous pourrons par la suite les orienter.

Nous ne commencerons pas la séance sans avoir ce comportement.

Cette semaine je voudrais que vous définissez un comportement « On ». Ils peuvent être multiples et vous pouvez avoir autant de « comportements on » que de comportement finalement.

Le chin rest sera par la suite un comportement on très important : nous verrons cela en semaine 3, mais petit aperçu des étendues !

 

 

VIII- Adaptabilité permanente : Votre propre relecture

Le plus compliqué lorsque l’on travaille avec du vivant c’est être capable de faire preuve d’adaptabilité.

Lorsque je faisais encore de l’éducation canine, j’avais tendance à dire à mes clients « si cela ne marche pas dans les 4 secondes, il faut que vous changiez quelque chose... »

C’est exactement la même chose lors des soins coopératifs, ici vous avez des protocoles mais voyez plus large et surtout voyez individu (en vous incluant dedans) !

Ce qui est compliqué dans la mise en place du consentement & coopération c’est qu’il faut faire attention à TOUT, nous sommes dans la mise en place d’une véritable relation/codage de confiance entre vous et votre chien.

 

Que faut il regarder : ?
Dans un premier temps l’évidence, ce qui va sauter aux yeux.

Dans un second temps, les micros détails

Dans un troisième temps, l’anticipation car vous avez une vision globale de la situation, de votre chien, l’avancement du comportement et une objectivité vous concernant.

 

 

 1- La durée

Quand arrêter la séance : Réponse facile et bateau « avant que ça merde ». Et idéalement au « plus beau de la séance » pour faire ma Cucul la praline !

Votre temps de séance sera déterminant, au début je vous conseille vraiment de mettre un chronomètre et de ne pas dépasser les 3 minutes. Par la suite la séance pourra se rallonger, mais cela ne devrait pas être l’objectif premier.

Maintenant je voudrais que vous regardiez les séances que vous avez filmé, et que vous nous postiez « la seconde de trop ».

2- variables d’entrées non adaptées Un autre chien qui rentre dans la pièce

Un objet qui intrigue, la machine à laver qui se met en route ... Trouvez moi dans vos entraînements une variable d’entrée indésirable ou du moins, pas optimale.

 

3- VOUS

Nous sommes le plus grand moteur et également le plus grand frein pour nos chiens. Il est important d’être lucide par rapport à ça. La gestion de son propre émotionnel est parfois très complexe, l’utopie serait de toujours se maitriser la vraie vie laisse les émotions passer et parfois des comportements parasites ... ce n’est pas grave ... si vous vous en rendez compte et que vous tentez de vous apaiser (et non pas maitriser !). Lorsque vous travaillez vos chiens, vous vous travaillez vous même, ce n’est pas la réalisation d’un autoportrait ... mais on en est parfois pas loin. D’ailleurs ne reconnait on pas la « pâte » de certaines « trainers » ?

C’est assez personnel, mais vous pouvez partager le moment où vous avez fait capoter la séance ... si vous le souhaitez.

Vous avez vu que nous avons délibérément fait une pause pour les comportements de la semaine 1, c’est fait en connaissance de cause, les pauses dans l’apprentissages sont nécessaires, elle font d’ailleurs même parties de l’apprentissage.

Start Bouton
Relecture : 3 vidéos